The confidential report
La poursuite de la vérité

Vincent Bolloré ne se permet-il pas en Afrique ce qu’il s’interdirait en France ?

Par KOSSI BALAO - 2020-04-04 14:54:57

Vincent Bolloré, après 38 ans, a laissé sa place de PDG à son fils Cyrille, pour protéger son groupe des éventuelles répercussions en cas de condamnation.

Cette question a été posée à l’intéressé lui-même. Il y a deux ans. Le milliardaire breton, ami personnel de Nicolas Sarkozy et de chefs d’Etat africains, devrait y répondre dans le cadre de sa mise en examen pour « corruption d’agents publics étrangers », « complicité d’abus de confiance, de faux et d’usage de faux ». Une affaire relative aux conditions d’obtention de deux terminaux à conteneurs de son groupe Bolloré au Togo et en Guinée où il a pu prospérer ces dernières décennies.

« Dans ces deux pays, Vincent Bolloré entretient des relations de proximité voire d’amiti...

La lecture de cet article est réservée aux abonnés. Abonnez-vous pour prolonger votre lecture !

Voir les offres
Déjà abonné ?

Partagez !


A la une